François Vuaillat

Tel : 06 75 94 40 37

  • Francois Vuaillat, fondateur Plastikserecycle

Envoyez-nous un mail

0 + 1 = ?

Transformateur des matières thermoplastiques durant 40 ans,  je veux lutter contre les fausses informations  sur le plastique. Je veux surtout mettre mes compétences au service du recyclage des plastiques mélangés au travers d’une actions solidaire pour les enfants malades.

2017 –Je participe au projet du vélo du Tour de France réalisé par les acteurs économiques de la « Plastics Vallée ». Au départ d’une étape du Tour de France à Nantua  dans l’Ain, nous installons une mini usine de recyclage.  Les enfants apportent des bouchons en plastique que nous recyclons sur place. Avec la matière plastique collectée, nous moulons un petit vélo que nous redonnons aux enfants. Il voit ainsi ce qu’est le recyclage des matières plastiques. L’opération sera reconduite sur un départ de ce même Tour de France à Oyonnax en 2021, mais avec le recyclage et la fabrication de vélo en masques sanitaires.

Suite à cette démonstration, je suis contacté par Organom, le syndicat intercommunal de traitement et de valorisation des déchets de la région de Bourg en Bresse. Ils veulent réaliser avec les membres de l’Aepv, une caisse en plastique recyclé pour collecter ce que l’on appelle les déchets ultimes. Il faut qu’elle soit modulable pour collecter et vider chaque type de déchets séparément. Je travaille 2 ans sur le projet. Il en résulte une moule d’injection d’un module pour assembler  des caisses que j’ai fait fabriquer, le projet ne se réalise pas  et je dispose de ce  moule que je dois maintenant utiliser pour moi.

Nous sommes en pleine période de plastique bashing. J’ai travaillé 40 ans dans la plasturgie et sans ce « mauvais plastique  » je ne serais plus là. en effet celui-ci m’a permis de me sortir d’un cancer. Au fond de moi même je me dis: puisque le plastique peut sauver des vies, avec mon moule, je vais montrer que l’on peut recycler tous les plastiques et quand je dis tous les plastiques, j’entends les recycler tous, même ceux qui sont dits impossible à recycler. Ma manière à moi de lutter contre ces fausses informations distillés par les médias.

En 2019, je m’inscris avec cette idée  au concours  AINPUL’S,  accélérateur de projet de la CPME l’Ain, Je gagne le concours,  mon idée de recyclage a débouché sur la création d’une mini unité mobile de recyclage à l’identique de celle de l’Aepv  que j’appelle mon usine éphémère. L’objectif est d’aller dans les écoles expliquer ce recyclage des plastiques aux enfants. N’ayant aucunes aides financières, je vais mettre 3 ans pour créer cette petite usine de recyclage itinérante. En parrallèle,  je développe des pièces avec mon moule d’injection et je crée divers modules qui me permettent de retransformer toutes les matières mélangées que je récupère et que je broye en petits granulés avec le broyeur de l’usine éphémère. Ces modules me permette de créer des objets que l’on peut utiliser en extérieur de la maison, des bacs de jardin d’intérieur, des dallages, des pavés de sol, des murets…

je crée également une association, « Plastikserecycle Pour la Vie », dont l’objectif est de féderer autour de l’usine éphémère et de mon idée de recyclage des plastiques mélangés une communauté de collecteurs, recycleurs et inventeurs d’utilisation de cette matière mélangée collectée avec un objectif, redonner le sourire aux enfants malades et aider un chercheur sur les maladies pédiatriques.

Aujourd’hui je viens d’intégrer un incubateur Ronalpia. Mon objectif est de développer avec mon moule et mon usine éphémère une dynamique pour recycler ces plastiques mélangés,  créer un atelier pour tester et développer de nouvelles idées d’association des plastiques mélangés et fabriquer des objets qui revendus viendront alimenter financièrement mes objectifs pour les enfants malades.

Je veux également aller dans les cours des hôpitaux pour recycler leurs plastiques recyclables et jetés  et mouler des petits vélos, histoire de changer le quotidien de ces enfants malades et de montrer que tous les plastiques se recycle. Alors si vous avez envie de m’aider, n’hésiter pas à me contacter. j’ai besoin de mains pour réaliser les démonstrations avec l’usine éphémère.

L’année dernière, j’ai rencontrée l’association Enfant’Ain de Ceyzériat, ensemble nous avons lancé la collecte des brosses à dents pour les retransformer en bac de jardin d’intérieur. Nous avons également emmené 6 enfants malades faire un tour en hélicoptère. Rien que pour leur sourire, cela vaut le coup de continuer et d’y mettre un maximum d’énergie.

Nous avons déja réalisé depuis 2021

  • Nous recyclons tous les plastiques collectés par L’Amap et le don du sang d’Oyonnax.
  • Nous avons participé à des salons en Haute Savoie (Annecy avec l’association Solucir) et dans l’Ain (Plein’R à Villars les Dombes)
  • Nous avons été présents sur le marché de Châtillon sur Chalaronne
  • Nous avons participé avec le Lab01 à une journée sur le développement durable à Ambérieux en Bugey
  • Nous avons fait une démonstration de sensibilisation chez MAPED à Annecy. Suite à celle-ci et à leur demande nous intégrons une action pour les enfants défavorisés, réalisée par l’association « Ma Chance Moi aussi ».
  • Nous participons à la Chambre des Métiers de l’Ain et l’Association l’Eveil aux Métiers au Salon de l’Habitat à Bourg-en-Bresse
  • Nous participons à la Fête de la Science à Oyonnax
  • Nous allons réalisé une action de démonstration auprès des enfants du centre social de Bellignat
  • Nous avons participé avec l’usine Ephémère à une action pour l’Association La Passerelle à Annecy qui lutte contre la précarité
  • Nous avons participé au British Car Show avec le Kiwanis International à Oyonnax
  • Nous avons participé en 2023 à une action de solidarité avec MAPED et l’association « Ma chance moi Aussi » à Chambéry
  • nous intervenons 6 mercredi avec la chambre des métiers auprès des enfants pour leur expliquer le recyclage des plastiques.